LE RIRE ET L'ÉLOQUENCE

« Je me ris de ce monde, et n’y trouve que rire »
(Jacque Grévin)

Qu’avons-nous fait du rire ? La question peut étonner à l’heure où des rires éclatent partout : dans la presse, sur les plateaux télé, dans la publicité, chez le médecin, en politique… Rire est devenu une obligation, un produit de consommation, et même une hygiène de vie.

Face à ce déluge humoristique qui semble vouloir purger la terre de toute mélancolie, nous sommes contraints de confesser, à regret, notre perplexité. Nous nous demandons s’il est véritablement heureux de rire d’un tel rire : un rire que l’on dirait cultivé sous serre pour être servi n’importe quand, hors de saison ; un rire qui a perdu toute ambivalence, qui fait l’économie du débat en remplaçant l’argumentation par la dérision ; un rire qui a renoncé à être critique, qui peine de plus en plus à s’adresser à l’esprit. 

Mais comment, alors, pourrions-nous définir un rire authentique ? Comment décrire son invincible liberté ? Est-il possible de cerner son ambiguïté, cette noce de l’intellect et de la gaieté, sans le réduire à un commerce d’initiés ?

Répondre à ces questions réclame d’aller à sa rencontre, de s’en approcher au plus près, là où il est le plus vrai. Nous avons réuni pour ce faire un ensemble d’oeuvres comiques, où auteurs contemporains et classiques, français et étrangers, incarnent chacun un humour bien particulier. À travers ce panorama riche en nuances, c’est toute la complexité du rire que nous souhaitons mettre à l’honneur. 

Ainsi nous avons choisi d’écouter Henri Bergson, qui invitait à parler du rire avec le respect que l’on doit à la vie. 

Du 18 mai au 25 mai 2019, « le rire et l’éloquence » sera le thème de la 5ème édition du festival « Les Journées de l’éloquence »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux